L’homme qui a amené Harry Potter à Scholastic démissionne !

L’homme derrière l’acquisition des droits américains des Harry Potter de JK Rowling, a annoncé son intention de démissionner de son poste chez Scholastic, afin de lancer sa propre maison d’édition indépendante.

Ce mardi, Scholastic a en effet annoncé le départ de Arthur A. Levine qui, depuis 1996, dirigeait la collection éponyme de livres jeunesses de l’éditeur américain. Même si il est principalement connu comme responsable de l’arrivée de la saga sur le sol américain, son influence sur le monde de la magie est plus profond qu’il n’y paraît à première vue :

  • C’est en tombant par hasard sur le manuscrit du premier tome présenté par un représentant de Bloomsbury à la Foire du Livres Jeunesse à Bologne (Italie) en 1997, qu’il s’est intéressé aux droits de distribution de la saga pour Arthur A. Levine Books. Il a alors poussé Scholastic a proposé plus de $100 000 à l’auteure pour les obtenir et faire découvrir la magie de ce monde aux américains. De là, la machine s’est mise en marche et a entraîné la première vague médiatique sur la saga et JK Rowling (alors qualifiée de “mère célibataire ayant gagné plusieurs milliers de dollars avec son premier roman”). C’est cette couverture médiatique initiale qui contribua à l’ascension du Survivant au niveau d’un phénomène mondial.
  • Une fois les droits acquis, c’est lui qui suggéra ensuite que le titre de Harry Potter and the Philosopher’s Stone (Harry Potter et la Pierre Philosophale) soit modifié en Harry Potter and the Sorcerer’s Stone (Harry Potter et la Pierre du Sorcier) afin qu’il ait davantage de succès. Ce changement eu alors à son tour un effet étrange sur le premier film de la saga puisque toutes les scènes où il y était fait référence à cette pierre furent re-doublées pour y utiliser ledit terme en terme de continuité lors de la diffusion dans les salles américaines uniquement1.

Ainsi, son impact sur le Wizarding World et la littérature jeunesse en général (on lui doit aussi l’acquisition des droits américains de la série À la Croisée des Mondes de Phillip Pullman) était et est tel, que Scholastic a du préciser dans le communiqué mis en ligne qu’il demeure “l’éditeur américain des Harry Potter ainsi que de la collection de publications Arthur Levine Books qui comporte plus de trois cents ouvrages reliés de fiction, de livres illustrés et de littérature non-romanesque pour enfants et adolescents.” De son côté, Levine explique que c’est l’époque idéale pour un petit éditeur de “prendre son envol”.

Le nom du nouveau label de Levine n’a pas encore été annoncé, bien que l’ancien employé de Scholastic ait déclaré dans une interview accordée à Publishers Weekly que son catalogue “se concentrera sur la diversité, idéalement avec un mélange de 75% de créateurs minoritaires, dont des personnes de couleur, des peuples indigènes ou encore issues de la communauté LGBTQ”. Le nouveau label d’Arthur Levine devrait être lancé fin 2020 avec un catalogue composé de 20 livres américains et de 5 traduits venant probablement d’autres pays.

Merci Washington Post !

1. Ce changement est nettement plus frappant lorsque Hermione lit le texte sur ladite pierre et Nicolas Flamel. Comme vous pouvez le voir ci-dessous, deux versions de la page du livre en question existe : celle originelle avec la mention de ‘Pierre Philosophale’ et celle américaine avec ‘Pierre du Sorcier’.

Version anglaise avec "Philosopher's Stone"
Version américaine avec "Sorcerer's Stone"

Rejoindre