L’homosexualité de Dumbledore ne sera pas “explicitement” traitée dans Les Animaux Fantastiques : Les Crimes de Grindelwald !

Rédigé par - Le .
Catégorie : Interviews, Johnny Depp, Jude Law, Les Animaux Fantastiques : Les Crimes de Grindelwald, Personnages

Comme vous le savez sûrement tous, lors de son apparition au Carnegie Hall de New-York en 2007 (dans le cadre de son tour de présentation du tome 7 aux États-Unis), JK Rowling a révélé qu’elle toujours vu Dumbledore comme un personnage homosexuel :

“J’ai toujours pensé que Dumbledore était gay. Il est tombé amoureux de Grindelwald et cela a contribué à son horreur quand il a découvert qui Grindelwald était vraiment.”

Cette révélation avait enrichie la relation qui liée les deux personnages et beaucoup étaient impatients de savoir si l’on verrait les prémices de cette époque trouble et complexe pour Dumbledore être explicités dans Les Crimes de Grindelwald. On pourrait alors supposer que ses sentiments pour Grindelwald ajouteraient de la profondeur narrative à l’histoire de l’ascension au pouvoir de Grindelwald et des diverses tentatives de Dumbledore pour le contrecarrer. Aimer quelqu’un et devoir mettre ces sentiments de côté afin de reconnaître les horreurs dont il est capable (et, dans le cas de Grindelwald, les utiliser pour asseoir son propre pouvoir) et mettre un terme à sa violente domination doit être une expérience plutôt traumatisante. C’est pourquoi voir cette partie de l’histoire de Dumbledore ajouterait encore plus de profondeur à un homme déjà aux multiples facettes.

Maintenant, dans ce second volet des films Les Animaux Fantastiques, Jude Law interprétera un Dumbledore plus jeune à la poursuite du Mage Noir après que celui-ci soit parvenu à s’évader du MACUSA. Interrogé par le magazine Entertainment Weekly, David Yates a annoncé que cette suite ne fera pas “explicitement” référence à la sexualité du personnage.

“Pas explicitement”, a d’abord répondu le réalisateur lorsqu’il lui a été demandé si le film clarifierait l’homosexualité du personnage. Puis, afin de justifier ce choix, il a ajouté que pour lui “[il] pense que tous les fans sont au courant de cela. Il a entretenu une relation très intense avec Grindelwald quand ils étaient plus jeunes. Ils sont tombés amoureux des idées et de l’idéologie de l’un et de l’autre.”

David Yates a aussi expliqué davantage la version “cinétique” (Ndt : en mouvement constant) du Dumbledore de cette époque, montrant clairement que la performance de Law complète le Grindelwald trompeur et charismatique interprété par Depp. Ainsi, il décrit le personnage comme quelqu’un d’“anti-conformiste et de rebelle. C’est un enseignant très inspirant à Poudlard. Il est à la fois spirituel et un peu caustique. Il n’est pas ce vétéran âgé. C’est un type en mouvement constant et face à Johnny Depp dans le rôle de Grindelwald, ils forment un incroyable couple.”

Il faut noter que même si l’argument de Yates ne tient pas compte du fait qu’il existe parmi les spectateurs des fans occasionnels qui découvrent pour la première fois la série de faits qui a conduit à la lutte finale entre Dumbledore et Grindelwald ; on peut lui laisser le bénéfice du doute et se dire que la véritable raison de cette “omission” est qu’elle n’est pas pertinente dans l’immédiat et ne le sera pas avant un point scénaristique que les films n’ont pas encore atteint. Après tout, ce n’est que le second volet d’une série de cinq films, il reste donc encore du temps.

Surtout qu’il est bon de se rappeler les propos de JK Rowling rapportés par le même magazine et qui laissent croire que ceux de Yates ne signifient pas que nous ne verrons pas davantage de la relation complexe entre les deux protagonistes dans les prochains films.

Je ne peux pas vous dire tout ce que j’aimerais vous dire dans la mesure où c’est une histoire en cinq parties, donc il y a beaucoup de choses à déballer sur cette relation. Vous verrez Dumbledore en tant que jeune homme au passé assez trouble – il n’ a pas toujours été cette homme emplie de sagesse… Nous le verrons à cette période formatrice de sa vie. En ce qui concerne sa sexualité… regardez cet espace.”

Ajoutons à cela que la timeline dans laquelle les films Les Animaux Fantastiques prennent place (et par extension, la tendance de Dumbledore à dissimuler les informations, comme a pu le constater Harry Potter), doit également être prise en considération lors du débat sur la façon explicite dont on pourrait s’attendre à ce que l’homosexualité de Dumbledore soit traitée. Toutefois, il serait super de voir à la fois plus de représentations de la diversité au sein du Monde des Sorciers de JK Rowling, mais aussi plus du caractère complexe de Dumbledore !