Les éditions ‘Quatre Maisons’ du premier tome auraient bien profité à Bloomsbury !

Rédigé par - Le .
Catégorie : Bloomsbury, Récompenses

Bloomsbury a annoncé que l’année 2017 a été celle où ses bénéfices annuels furent les plus élevés et ce, depuis 2007 (année où il avait publié le septième et dernier Harry Potter). Fait intéressant, cette augmentation de profit pour 2017 est également due au Monde des Sorciers.

Selon l’agence de presse Reuters « les bénéfices de [l’éditeur britannique] ont augmenté 13,3%, lui permettant d’engranger 161,5 millions de £ (soit 217,3 millions de $ ou 184,17 millions d’€) supplémenaires dans l’année, dépassant les £150 millions de bénéfices déclarés en 2007. »

Ce profit important incombe principalement à la publication des éditions spéciales « Quatre Maisons » de Harry Potter à l’École des Sorciers commémorant le 20ème anniversaire de la sortie du livre. Reuters ajoute que « les ventes potteriennes ont augmenté de 31% – grâce notamment aux éditions spéciales de la saga [du premier tome, l’édition illustrée du Prisonnier d’Azkaban sortie en Octobre 2017 et enfin la réédition augmentée du bestiaire des Animaux Fantastiques] ».

L’agence de presse note enfin que l’augmentation des ventes imputable à la saga a permis d’engranger 24% de bénéfices supplémentaires (soit 69,2 millions de £ en plus) à la division allouée aux enfants de Bloomsbury.

Également disponibles chez Gallimard et à venir dans la langue de Cervantès chez Salamandra, vous pouvez retrouver notre analyse complète de ces éditions « Anniversaire », ICI. On comprend mieux la raison pour laquelle, l’éditeur britannique a annoncé (contre toutes attentes) son intention de décliner ce format spécial au reste des tomes ; comme la maison d’édition française.

Merci HarryLatino !