Nouvelles couvertures pour les ebooks de la saga Harry Potter !

Rédigé par - Le .
Catégorie : Audio-livres, Couvertures Internationales, Ebooks - Livres électroniques, Livres, Olly Moss

Parfois un livre ou une série de livres transcende de simples histoire et divertissement et devient quelque chose de plus profond, de plus personnel et d’encore plus universel. Cela peut être distingué grâce à de multiples facteurs comme les différentes couvertures que peut arborer les différentes rééditions d’une œuvre et on ne compte plus le nombre qu’a connu la saga Harry Potter tout pays et supports confondus… Et il va falloir en compter une de plus !

Puisqu’en cette fin de semaine, Pottermore nous apprend que l’an prochain, seront lancés de nouvelles couvertures pour les ebooks et audio-book de la saga.

Ces nouvelles couvertures sont signées Olly Moss. Talentueux graphiste anglais connu pour ses affiches de films alternatifs, on lui doit notamment les oeuvres les plus prisées sorties chez Mondo. Il a aussi travaillé sur l’univers Star Wars de LucasFilms, sur Evil Dead, pour les Studios Ghibli ou encore sur Le Seigneur des Anneaux. Il travaille en ce moment à l’univers graphique du jeu vidéo à succès Firewatch créé par Campo Santo.

Pour les connaisseurs, on reconnaît le fameux trait d’Olly toujours présent fait d’un expressionnisme minimaliste (avec des jeux visuels malins et graphiques) et d’un ancien monde (des sorciers) intemporel. Il dit s’inspirer, dans ses créations, des graphistes modernistes comme Saul Bass, Paul Rand et, plus récemment, Jason Munn qui lui a donné le goût pour l’approche de la double image. « J’aime qu’il y ait plus d’une couche dans les choses. D’abord, on se dit ‘oh, c’est une image attrayante’ puis il y a une révélation secondaire lorsqu’on regarde de plus près. C’est quelque chose que j’ai toujours aimé faire. »

On y retrouve également un immense respect de l’univers de J.K. Rowling pour lequel Olly est un grand fan. Surtout qu’à l’instar de son approche artistique, dans cette saga « c’est un monde où les choses semblent souvent assez banales en surface, puis elles ont une révélation secondaire ». C’est pourquoi, comme il l’explique dans l’article, lorsque il fut sollicité pour en créer de nouvelles couvertures, il n’a pas hésité une seule seconde et a sauté sur l’occasion :

« Harry Potter a toujours été ma saga préférée. J’ai ignoré [L’École des Sorciers] parce que j’étais un snobinard bizarre à son sujet – j’avais 10 ans. Puis lorsque Le Prisonnier d’Azkaban est sorti, je me souviens que ma mère m’a demandé de les lire. À l’époque, tandis que nous partions en vacances, elle m’avait acheté le troisième tome mais aussi les éditions adultes des deux premiers tomes parce que je demeurais toujours ce snobinard. »

Aussi, il explique que Les Reliques de la Mort est la couverture qu’il préfère « parce que c’est l’image qui résume Harry Potter dans [s]on esprit depuis si longtemps. La cicatrice… c’est comme le point culminant de toute la série ».
Moss affirme qui plus est que ce projet a été un travail d’amour et qu’il y a « vraiment mis tout son cœur ». Ajoutant avoir proposé quatre ou cinq approches différentes et ce, pour la plupart des sept tomes. Il insiste également sur l’importance de s’assurer que ses illustrations complexes n’offrent aucun spoiler visuel aux lecteurs et explique qu’il a du résister à l’envie pressante d’intégrer le personnage de Severus Rogue à la couverture du Prince de Sang-Mêlé. Même si il admet toutefois que Rogue et McGonagall s’avèrent être les personnages les plus amusants à dessiner en raison du caractère distinctif de leurs silhouettes ; au lieu de cela, il a choisi de montrer Harry et Dumbledore vaincre l’Inferi. Cela lui a permis à la fois d’éviter les spoilers et lui a donné l’occasion de mettre Dumbledore sur une couverture.

Découvrez, ainsi les couvertures qu’il a réalisé ci-dessous :

À première vue, elles semblent être d’une apparente banalité, mais chacune d’entre elles racontent plus d’une histoire et nécessitent donc à ce que l’on y regarde en deux fois. Vous pourriez ainsi découvrir (par tome) :

  • Un hibou posé sur la branche d’un arbre qui s’avère être un éclair.
  • Harry au milieu d’un tunnel sinueux dans les sous-sols de Poudlard, il est à l’intérieur du corps du Basilic.
  • La Prison d’Azkaban perchée à flanc d’un rocher en pleine mer, le rocher en question prend la forme d’un loup hurlant à la lune.
  • La Coupe de Feu qui s’enflamme, laissant se « dessiner » les tentes du camping de la Coupe du Monde de Quidditch.
  • Un phénix déploie ses ailes où apparaît la silhouette de Poudlard.
  • Dumbledore lançant son sortilège explosif dans la Caverne à l’Horcruxe et ledit sortilège prend la forme d’un livre (fort probablement le Manuel Avancé de Préparation des Potions du Prince de Sang-Mêlé).
  • Le visage de Harry Potter sur lequel se trouve sa fameuse cicatrice en forme d’éclair… Enfin, plutôt le visage de Voldemort.

Notez enfin qu’il est annoncé que ces couvertures seront disponibles sur les ebooks et audio-book à tous, en 2016, au sein de la Boutique de Pottermore.