Une référence à Harry Potter dans le « Avengers : Infinity War », version française !

Rédigé par - Le .
Catégorie : Doublage, Insolites, Spoilers

/!\ Prenez moins cela comme une actualité, mais plus comme un fait de trivia. /!\

Cela étant dit, dans le film Avengers: Infinity War, qui est diffusé dans nos salles obscures depuis ce mercredi, s’est glissée une référence au monde de Harry Potter… du moins, dans une version !

En effet, cette référence est uniquement présente dans la version française du film et ne pourrait probablement pas être décelée dans d’autres langues.

Pour poser le contexte et vue que cette référence revêt le caractère du spoiler pour ledit film, nous vous conseillons de ne pas poursuivre votre lecture. Pour celleux qui le souhaitent, la référence sera présentée et expliquée ci-après la bande-annonce.

Ainsi, si vous avez déjà vu Avengers : Infinity War, vous vous souvenez peut-être du passage où le personnage de Tony Star (Iron Man) insulte l’un des antagonistes du film (à savoir Ebony Maw, membre de l’Ordre Noire du Titan fou, Thanos). Dans la version originale il le compare à Squidward, du nom du calmar et malheureux voisin de Bob L’Éponge dans la série éponyme (connu en français sous celui de Carlo Tentacules).

Mais de nombreux spectateurs francophones rapportent que cette blague insultante est, dans la version doublée dans la langue de Molière, remplacée par une remarque où l’Homme de Fer l’assimile plutôt à Voldemort.

Le site Comicbook explique que ce changement est dû au fait qu’« apparemment, la blague amalgame [sur Squidward/Carlo Tentacules] ne peut pas être traduite en français, Marvel Studios France aurait alors demandé à sa voix française [Bernard Gabay, mais c’est plus vraisemblablement au traducteur-adaptateur Philippe Videcoq] de traiter l’homme de main maléfique de ‘Voldemort’ ! »

Au delà de l’intraduisabilité, d’un côté comme de l’autre, l’insulte fait référence au faciès et surtout au nez du personnage antagoniste et notamment à son ‘nez’. Mais il faut reconnaître que pour un public plus adulte français, la référence à un personnage du dessin animé Bob L’Éponge aurait pu être plus difficile à comprendre que celle du Seigneur des Ténèbres de Harry Potter !