Le Choixpeau Magique

Dernière mise à jour : le 14 mai 2017

Avant chaque cérémonie de la répartition, le Choixpeau interprète une de ses chansons.

Dans Harry Potter à l’école des sorciers

Je n’suis pas d’une beauté suprême
Mais faut pas s’fier à ce qu’on voit
Je veux bien me manger moi-même
Si vous trouvez plus malin qu’moi
Les hauts-de-forme, les chapeaux splendides
Font pâle figure auprès de moi
Car à Poudlard quand je décide
Chacun se soumet à mon choix
Rien ne m’échapp’rien ne m’arrête
Le choixpeau a toujours raison
Mettez-moi donc sur votre tête
Pour connaître votre maison
Si vous allez à Gryffondor
Vous rejoindrez les courageux
Les plus hardis et les plus forts
Sont rassemblés en ce haut lieu
Si à Poufsouffle vous allez
Comme eux vous s’rez juste et loyal
Ceux de Poufsouffle aiment travailler
Et leur patience est proverbiale
Si vous êtes sage et réfléchi
Serdaigle vous accueillera peut-être
Là-bas ce sont des érudits
Qui ont envie de tout connaître
Vous finirez à Serpentard
Si vous êtes plutôt malin
Car ceux-là sont de vrais roublards
Qui parviennent toujours à leur fin
Sur ta tête pose-moi un instant
Et n’aie pas peur reste serein
Tu seras en de bonnes mains
Car je suis un chapeau pensant!

 

Dans Harry Potter et la Coupe de Feu

Voici un peu de mille ans
Lorsque j’étais jeune et fringant
Vivaient quatre illustres sorciers
Dont les noms nous sont familiers :
Le hardi Gryffondor habitait dans la plaine
Poufsouffle le gentil vivait parmi les chênes
Serdaigle le loyal régnait sur les sommets
Serpentard le rusé préférait les marais
Ils avaient un espoir, un souhait et un rêve
Le projet audacieux d’éduquer des élèves
Ainsi naquit Poudlard
Sous leur quatre étendards
Chacun montra très vite
Sa vertu favorite
Et en fit le blason
De sa propre maison
Aux yeux de Gryffondor il fallait à tout âge
Montrer par-dessus tout la vertu du courage
La passion de Serdaigle envers l’intelligence
Animait son amour des bienfaits de la science
Poufsouffle avait le goût du travail acharné
Tous ceux de sa maison y étaient destinés
Serpentard assoiffé de pouvoir et d’action
Recherchait en chacun le feu de l’ambition
Ainsi tout au long de leur vie
Ils choisirent leurs favoris
Mais qui pourrait les remplacer
Quand la mort viendrait les chercher?
Gryffondor eut l’idée parfaite
De me déloger de sa tête
Les quatre sorciers aussitôt
Me firent don d’un cerveau
Pour que je puisse sans erreur
Voir tout au fond de votre cœur
Et décider avec raison
Ce que sera votre maison