Les Animaux Fantastiques – Analyse de la deuxième bande annonce

Dernière mise à jour : le 20 février 2017

[vc_row][vc_column][vc_column_text]uhpsitebanniereanimauxfantastiquesfilm001
Le second teaser de Les Animaux Fantastiques a été dévoilé au cours des MTV Movie Awards. Introduit en grande pompe par Eddie Redmayne après qu’il ait émergé d’une valise similaire à celle de son personnage, ce teaser est « comme avec [cette] valise, les apparences sont trompeuses » pour reprendre les termes de Mr Graves. Tentons, donc, de les décrypter pour vous :[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row css= ».vc_custom_1461448051375{background-color: #000000 !important;} »][vc_column][vc_tta_tour color= »mulled-wine » active_section= »1″ no_fill_content_area= »true »][vc_tta_section title= »Partie 1″ tab_id= »1461447511405-e60851a0-44ae »][vc_column_text css= ».vc_custom_1461448666092{background-color: #000000 !important;} »]Le teaser débute avec le logo de la Warner Bros qui apparaît au milieu d’une lumière vaporeuse (écho du premier teaser qui commençait par un Lumos de Newt ?).

On voit ensuite Newt (Norbert en vf) assis sur un banc sur le pont d’un ferry se dirigeant vers un New-York des 20’s (dont on a le premier aperçu dans son ensemble. Enfin vers Ellis Island plus précisément, puisque c’est aux pieds de la Statue de la Liberté qu’accostaient les bateaux à l’époque). Il est accompagné d’immigrés venant d’Europe. En off, on entend la voix de Colin Farrell, alias le Directeur de la Sécurité Magique du MACUSA, Percival Graves, donner son opinion au sujet de Newt (cette voix est assez sinistre et inquisitrice : on a l’impression qu’il interroge Newt…) : « Vous êtes un homme intéressant, Mr Dragonneau. »

On se pause alors les questions suivantes : Pourquoi utilise-t-il un transport moldu ? D’où vient-il ? Que vient-il faire à New-York ?

[/vc_column_text][/vc_tta_section][vc_tta_section title= »Partie 2″ tab_id= »1461447511406-bf702fe0-f670″][vc_column_text css= ».vc_custom_1461448796863{background-color: #000000 !important;} »]Et attention les amis, on a ensuite un aperçu du premier animal fantastique ! Enfin, plus exactement de deux pattes griffues écartant et tentant de sortir par l’un des bords de la valise…. euh assez terrifiant, n’est-ce pas ?!. En voix off toujours, Graves lance une pique à Newt : « Tout comme votre valise, il y a beaucoup plus de secrets en ce qui vous concerne ! »

A qui appartiennent ces pattes ? Pourquoi arrive-t-elle à presque ouvrir la valise ? Est-ce son niffleur ? (Maj d’UHP : on sait aujourd’hui, grâce à Pottermore, qu’il s’agit de l’inoffensif et mignon Niffleur de Newt avec lequel il va entretenir une relation partagée entre la haine et l’amour).

Alors que Graves poursuit en nous apprenant que Newt a été « renvoyé de Poudlard pour mise en danger de la vie d’autrui avec un animal » (euh… cela ne vous rappelle pas quelqu’un ? Mais oui, bien sûr, on pense tout de suite à notre garde-chasse et demi-géant Hagrid !) ; on aperçoit notre Magizoologiste, se trouvant dans une sorte de laboratoire, affairé à un établis emplit de plantes ainsi ce qui ressemble à un grand morceau de viande. Il extrait le jus d’un genre de bulbe, le tout à proximité du non-maj’ Jacob (on peut pensez qu’à Poudlard, Newt excellait en Herbologie… voilà qui aurait pu rendre fière, le professeur Pomona Chourave !).

Oh, mais que fait-il ? Un remède ? Il prépare à manger pour l’un de ses animaux ?
MAJ : Grâce à Dan Fogler (Jacob) nous savons désormais que Newt prépare un remède pour Jacob qui s’est fait mordre par une des créatures, mais on ignore laquelle .
Quelle créature du bestiaire a une morsure venimeuse ? Ou bien une nouvelle que nous ne connaissons par encore.[/vc_column_text][/vc_tta_section][vc_tta_section title= »Partie 3″ tab_id= »1461448905069-0d7ec871-fdd2″][vc_column_text css= ».vc_custom_1461449128013{background-color: #000000 !important;} »]Grâce à une caméra suggestive suggérant quelque chose qui vole, la scène suivante nous plonge, semble-t-il, du point de vue d’une créature et nous semblons poursuivre une voiture dans les rues de New-York.

Nouveau changement de scène : apprêtés en tenue de soirée, on retrouve le quatuor Queenie, Jacob, Porpentina et Norbert dans ce qui semble être un bar clandestin (celui que tient le gobelin gangster Gnarlack interprété par Ron Perlman ?? On se permet de vous rappeler que dans les 20’s, New York est en pleine période de Prohibition et que toutes les boissons alcoolisées y sont formellement proscrites.)

Tandis que Graves poursuit en déclarant que « pourtant l’un de [ses] professeurs a bataillé ferme contre [son] expulsion » (même si l’auteure a confirmé son expulsion depuis sur Twitter, pourtant, dans le livre Les Animaux Fantastiques, il est bel et bien dit que Newt est sorti diplômé de Poudlard ?) ; on quitte la belle Tina Goldstein sous le regard admirateur et amoureux de son futur époux pour le rejoindre dans une banque new-yorkaise des 20’s. L’atmosphère de la scène et la bande-son semblent annoncer que quelque chose est en train de se tramer… et le regard que Newt lance par dessus son épaule, ne fait que nous le confirmer.

Vient-il échanger ses Gallions (devise magique britannique) contre des Dragots (devise magique américaine) ? Et que ce passe-t-il ? Qu’est-ce qui semble inquiéter Newt ?

[/vc_column_text][/vc_tta_section][vc_tta_section title= »Partie 4″ tab_id= »1461449137290-c405cb81-446a »][vc_column_text css= ».vc_custom_1461449290609{background-color: #000000 !important;} »]Le questionnement de Graves qui se demande « […] pour quelles raisons, Albus Dumbledore, [l’]affectionne à ce point […] ? » (même si il est fait référence à l’Albus Dumbledore alors âgé d’une 40aine d’années et professeur de Métamorphose à Poudlard, ce dernier est déjà bien-connu à travers le monde pour son intelligence à l’époque) fait écho aux questions auxquelles soumet un douanier des Services de l’Immigration américaine des 20’s à Newt dès son arrivée à Ellis Island : « Premier séjour en Amérique ? » (on apprend ainsi que c’est la première fois qu’il met un pied aux États-Unis). Il semble hésitant (et on le comprend au regard de ce que renferme sa valise !)

Devant le douanier qui continue de le questionner « Rien de comestible, là-dedans ? Pas d’animaux ? » (questions auxquelles il répond en mentant ouvertement, puisque effectivement c’est ce qu’elle renferme même si ce n’est pas ce à quoi le douanier pense), Newt semble rencontrer des problèmes avec un des loquets de sa valise (l’intrigue viendrait-elle donc de ce problème de sécurité ?) et il annonce calmement qu' »il faut qu[‘il] arrange ça ! » (^^)

[/vc_column_text][/vc_tta_section][vc_tta_section title= »Partie 5″ tab_id= »1461449293959-2e616626-1399″][vc_column_text css= ».vc_custom_1461449494175{background-color: #000000 !important;} »]Ensuite, avant l’inspection de sa valise et après s’être assuré que personne ne pouvait le voir, il actionne le bouton magique « VERSION MOLDUE » (en vo, il s’agit du bouton magique « MUGGLE WORTHY », litt. « DIGNE D’UN MOLDU ») de celle-ci pour qu’elle semble normale aux yeux du douanier.

Ainsi, lorsque le douanier l’ouvre, apparait alors son contenu et nous attirons votre attention sur celui-ci : Des pyjamas blancs à rayures marrons et bleues, un mouchoir, une écharpe de Poufsouffle, un carnet avec des annotations, une montre à gousset, une carte avec deux villes entourées, des jumelles, une loupe, un plan de New-York et une paire de gants.

Norbert réussi le passage devant le douanier qui lui remet son passeport et le gratifie d’un « Bienvenu à New York ! »

[/vc_column_text][/vc_tta_section][vc_tta_section title= »Partie 6″ tab_id= »1461449501188-ed75de94-9702″][vc_column_text css= ».vc_custom_1461449770980{background-color: #000000 !important;} »]Direction désormais le Ministère de la Magie américain, le Congrès Magique des États-Unis d’Amérique. Même si on est loin – à première vue – de l’effervescence qui règne chez son homologue britannique, il y a tout de même du mouvement à la lueur des Aurors qui se dispatchent.

Que se passe-t-il ? Après qui en ont-ils ?

Prenons le temps de nous attarder sur ce que l’on peut voir : nous sommes là dans l’Atrium du COMEUDA avec un ascenseur des 20’s débouchant sur un large escalier descendant au-dessus duquel se trouve une grande horloge quadri-cadranne centrale et indiquant des horaires différents (et qui n’est pas sans nous rappeler l’horloge comtoise de la Famille Weasley) ; un peu plus loin, on trouve un immense portrait de Madame la Présidente Seraphina Picquery (à l’instar de celui de Conelius Fudge qui prônait dans l’Atrium du Ministère de la Magie britannique) au-dessous de laquelle il y a des employés de bureaux et une statue de marbre blanc (peut-être s’agit-il du premier président du COMEUDA).

Détails sur un journal sorcier américain, The New York Ghost qui propose les dernières « Dépêches Enchantées pour le Sorcier Américain » (comme le présente le slogan).

On aperçoit alors Newt en compagnie de Tina dans ce même COMEUDA.

 

 

Pourquoi se rend-t-il au COMEUDA ? Sûrement pas pour y prendre une tasse de thé et quelques biscuits avec la Présidente, vu le contexte politique Non-Maj’ !

On revient une nouvelle fois sur notre quatuor au bas d’un escalier menant à un… mur. Contrairement à Jacob qui semble désormais rompu au sujet de la magie, Newt à l’air surpris parce que font les sœurs Goldstein.

 

Et après qu’elles aient agité leurs baguettes, les briques du mur se mettent en mouvement pour laisser la place à une porte avec un judas (ce mur en briques mouvant ne vous rappelle rien ?) et qu’un homme vient ouvrir.
Les sorciers ne tiennent bien évidemment pas lieu de la Prohibition , et ce n’est pas la Madame Picquery et son Eau Glouglousse qui les contredira… comme l’a souligné J.K. Rowling dans le quatrième chapitre intitulé « La Sorcellerie en Amérique dans les Années 1920 » du livre L’Histoire de la Magie en Amérique du Nord :
« Contrairement à la communauté non-maj’ des années 20, le MACUSA permettait aux sorcières et aux sorciers de boire de l’alcool. De nombreux protestataires signalèrent que les sorcières et les sorciers se faisaient alors remarquer dans les villes remplies de Non-Maj’ sobres. »

[/vc_column_text][/vc_tta_section][vc_tta_section title= »Partie 7″ tab_id= »1461449775825-53bb5c37-9cc2″][vc_column_text css= ».vc_custom_1461449985395{background-color: #000000 !important;} »]Nouvelle scène de Newt, debout dans une splendide rue new-yorkaise : prenons un peu de recul et admirons ce bel ensemble entièrement reconstitué dans les Studios Leavesden. On peut également applaudir le directeur artistique Stuart Craig qui n’a de cesse de nous étonner à chaque fois.

Où va-t-il ? Que cherche-t-il ?

Passons à une autre scène : devant le St. George’s Hall, à Liverpool. Tandis que les Second Salemiens de la Société Philanthropique pour un Nouveau Salem manifestent au-dehors en soutien au candidat au poste de Sénateur de New-York, Henry Shaw Jr et qui se revendique être le « Futur de l’Amérique » ; ce dernier est en train de tenir un gala politique à l’intérieur.

Retour sur notre ami le Non-Maj’ Jacob Kowalski qui assiste avec émerveillement à la préparation d’un repas par les sœurs Goldstein… qui ont apparemment bien étudié le livre Festin Minute en un Coup de Baguette Magique !

Puis un flash sur le gala politique avec un discours d’Henri Shaw Jr.

[/vc_column_text][/vc_tta_section][vc_tta_section title= »Partie 8″ tab_id= »1461479417271-69267b49-8c07″][vc_column_text css= ».vc_custom_1461479864223{background-color: #000000 !important;} »]Premier aperçu de la jeune Melody (interprété Faith Wood Balgrove, il s’agit de cette petite fille avec une grande force intérieur et capable de lire au plus profond des gens) qui se trouve au milieu de la rue (mais on ne comprend pas bien se qu’elle y fait, ni ce qu’elle lance en l’air ??).

Enfin, on a un aperçu du Chef des Aurors Percival Graves (interprété par Colin Farrell), qui se lance sur la piste de Newt Scamander.

Pendant ce temps, il semblerait que Newt et Tina poursuit se trouvent en fâcheuse posture dans ce qui semble être des souterrains. Ils se cachent et fuient des types au loin (des Aurors de Graves ??). C’est alors que Newt à la « brillante » idée de leur une de ses créatures (le Swooping Evil, merci Pottermore).

Que veulent donc les Aurors à Norbert pour que celui-ci leur lance sans vergogne une de ses créatures à la figure.

Scène en caméra suggestive : On revient au gala de Mr Shaw Jr qui est soudainement perturbé (les lumières se sont éteintes d’un coup, comme si un Déluminateur surpuissant les avait toutes aspiré) par une attaque d’une créature semble-il invisible.

Quelle est cette créature ? Pourquoi attaque-t-elle ? Pourquoi lors de ce gala précisément ?

De retour dans les espèces de souterrains… où les agissements de la créature qu’a lancé Newt ont l’air de le dépasser.

On retrouve Tina et Newt dans le fameux bar clandestin et l’arrivée de deux Aurors qui semblent animés d’intentions pour le moins non-pacifiques envers Newt.

On retrouve Graves en plein combat à la baguette et qui lance un sort (vers quoi/qui et quel sort ?).

[/vc_column_text][/vc_tta_section][vc_tta_section title= »Partie 9″ tab_id= »1461479900127-21e2e8e9-f34f »][vc_column_text css= ».vc_custom_1461480727593{background-color: #000000 !important;} »]Petite interlude comique dans laquelle on voit la second « animal fantastique » du teaser : un Niffleur (celui de Newt), s’amusant avec le porte-monnaie de Queenie qu’il vient de chaparder (n’est-il pas mignon ?).


En parlant de Queenie, on la retrouve en haut de l’escalier du COMEUDA… (elle semble sur le point de commettre un mauvais coup peut-être pour sa sœur et Newt ?).

Tandis que les deux comparses sont pris dans une courses poursuites dans ces espèces de souterrains.

On passe à une scène devant le Woolworth Building (siège du COMEUDA) où des policiers du Département de Police de New York des 20’s ont l’air désœuvrés avec leur armes face à ce qui sort de l’édifice.

A un certain moment, Newt n’a guère le choix que de sauter d’un toit et de transplaner.

On retrouve pour la dernière fois Mr Graves à la narration et il nous apprend quelque chose de grave (comme pour faire honneur à son nom ^^) selon laquelle une créature est extrêmement dangereux puisqu' »aucun humain n’est capable de faire ce que cette chose est capable de faire » en même temps qu’il l’annonce à Seraphina Picquery qui semble inquiète en apprenant ces informations.

[/vc_column_text][/vc_tta_section][vc_tta_section title= »Partie 10″ tab_id= »1461480142697-d457dfd6-c7fb »][vc_column_text css= ».vc_custom_1461480634939{background-color: #000000 !important;} »]Le teaser se termine par une contre-pointe comique entre Newt et Jacob : tandis qu’ils partagent la même chambre (chez les sœurs Goldstein ??), Newt se lève, s’introduit dans sa valise et invite Jacob à l’enjoindre. Ce dernier, surpris, se demande si Newt s’adresse bel et bien à lui. On remarque que Jacob, armé d’une tasse de chocolat et en train de lire un livre intitulé Cassandra et son Chat Gustavius et que sur l’étagère à sa gauche – notre droite – se trouve un livre intitulé Vivre avec les Legilemens : Préparer votre Esprit Judicieusement.

Et voilà nous espérons avoir été complet et vous souhaitons bon revisionnage !!!![/vc_column_text][/vc_tta_section][/vc_tta_tour][/vc_column][/vc_row]