Révélations du Magazine Empire

Rédigé par - Le .
Catégorie : News - Les Animaux Fantastiques

UHP s’est procuré le magazine Empire -Septembre 2016 et vous en propose les scans, dévoilant quelques photos du tournage.
Ils sont dans notre galerie.
Nous avons aussi traduit l’article .

Alerte Spoiler !!

À l’intérieur d’un grand magasin luxueux de New York , entièrement dévasté. Tina Goldstein vient de passer à travers le plancher à une allure folle. Sa soeur Queenie se réfugie dans une réserve, un bol à punch en argent au sommet de sa tête. Et à côté d’elle le boulanger Jacob Kolwalski, gesticule dans tous les sens. Malgré les évidences Empire n’est pas en train d’observer les personnage d’Animaux Fantastiques assistant à une liquidation, mais dans une situation quand même plus stressante. Des créatures magiques se sont échappées partout dans la ville et plusieurs ont fini ici, causant le ravage parmiles décorations de Noël.

« Il y a beaucoup de chaos qui arrive » confirmez Sudol quand la scène est finie, le bol maintenant enlevé de la tête. Folger est plus coopératif : « A cet instant j’étais écrasé par une bête à tentacules. » explique-t-il avec le sourire. « C’est une grande créature qui se nourrit d’insectes, alors Newt nous a demandé de chercher de quoi lui donner à manger. Je viens du théâtre et j’aime ce genre de chose. »

Le Newt en question et le Magizoologiste Newt Scamender, le héros de ce spinoff tant attendu des Harry Potter mais basé dans les années 20. Lui et son trio de copains sont confrontés à la formidable tâche de regrouper les créatures accidentellement échappées de sa valise, avant que Central Park ne se transforme en un parc animalier magique. Redmayne, qui a observé le chaos du grand magasin depuis la ligne  de touche admet avoir lutté avec le fait que les dites créatures sont absentes du plateau. « Nous avons un peu travaillé avant que nous n’ayons réellement commencé à tourner, à l’échelle des animaux » dit-il. « Je me tenais devant un grand écran blanc et ils ont été projetés à côté de moi. C’était utile, parce que j’ai une piètre imagination ! »

Une personne avec une trop bonne imagination: le directeur David Yates, qui a trouvé la ménagerie envahissant pas seulement la Grande Pomme, mais son temps libre. « Je dirige dans mon sommeil » plaisante le vétéran des films Potter « et ma femme va me tuer parce qu’un jour j’ai hurlé « Non, Non, Non nous devons aller plus en avant…. Je trouverai un autre angle ».

Pourquoi compter des moutons lorsqu’on peut compter des créatures ?