Les Animaux Fantastiques : Autres Révélations !

Rédigé par - Le .
Catégorie : News, News - Les Animaux Fantastiques

On continue avec les révélations sur le film Les Animaux Fantastiques du magazine Entertainment Weekly. En effet, on les doit au journaliste James Hibberd qui a su entrer au cœur de la magie du film pour en extraire – au travers d’interviews avec l’équipe et les acteurs – de nouveaux mystères, des infos sur les créatures et des coups d’œil en coulisses !

Attention cet article contient des spoilers au sujet du film Les Animaux Fantastiques et de sa suite. Si vous ne voulez rien savoir, ne poursuivez pas votre lecture… si au contraire, ce la ne vous dérange en aucune manière, bah lancez-vous ^^ [Traduction par et pour UHP uniquement ! Toute reproduction, même partielle et sans accord préalable, et formellement interdite ! Merci !]

Tout d’abord, sachez que tandis que « le Ministère de la Magie britannique utilise des avions en papier pour transmettre leurs notes de service interministérielles », celles du COMEUDA, par exemple, « se transforment en un rat en origami et circulent par le biais de tuyaux d’un département à un autre ».

Ensuite, on apprend de la part David Yates que la période dans laquelle les aventures de Newt s’installent n’a pas été choisie au hasard puisque « même si ce film se déroule il y a près d’un siècle et qu’il ne devrait rien avoir à voir avec les évènement socio-politiques de 2016, J.K. Rowling aurait précisément choisi cette période parce qu’elle reflète nos angoisses post-millénaristes. » Et les créatures fugitives ne seraient, pour autant, pas à blâmer dans la mesure où « il semble que le monde soit au bord du précipice. Tout le monde est très nerveux. Des évènements en cours mettent tout le monde mal à l’aise, et ils doivent choisir leur camp. » En d’autres termes, les sorciers et les créatures sont responsables de certains évènements et cela entraîne le sempiternel débat sur leur diabolisation… Cela vous semble familier ? « Oui, il est beaucoup question de la ségrégation dans ce film, il y a beaucoup de choses sur la peur de ‘l’autre’ ! » ajoute Alison Sudol (qui interprète Queenie Goldstein, la sœur legilemens hors-pair de Tina) ; « ces créatures – que le monde trouve laides et dangereuses – Newt les aime et cette amour pour elles nous transcende. J.K. Rowling a mis le doigt sur des sujets pertinents et très profonds ! »

Puis, bien sûr, tout cela baigne dans la magie « du début à la fin », mais il a été « plus difficile de tourner dans un fantastique et réaliste Manhattan jazzy que de le faire dans un château écossais millénaire ! » Pour preuve : le Congrès Magique des États-Unis d’Amérique que « J.K. Rowling a imaginé dissimulé à l’intérieur même de l’immense Woolworth Building avec ses détails fascinants ! » Colin Farrell explique que « J.K. Rowling est capable de prendre une ville comme New York, une ville avec laquelle nous sommes tous familiers et de nous la présenter d’une manière – bien que reconnaissable – complètement nouvelle. Elle tire le coin de l’image et nous montre un autre monde derrière le voile. » Pour autant, une bonne partie du film Les Animaux Fantastiques demeure encore sous le couvert de ce voile :
– on ne sait, par exemple, fondamentalement rien d’autre au sujet de Gnarlack que le fait qu’il soit le gobelin-gangster et tenancier du Bar Clandestin d’Harlem et qu’il soit interprété par Ron Perlman,
– le rôle du père du candidat aux sénatoriales américaines Henri Shaw Sr (interprété par Jon Voight) est un mystère,
– même si on sait qu’il y aura un groupe de fanatiques, la Société Philanthropique pour un Nouveau Salem, mené par Mary-Lou Bellebosse (interprétée par Samantha Morton) qui veut réinstaurer les procès de Salem et que Mary-Lou a un fils adoptif prénommé Crédence (interprété par Ezra Miller)… ce dernier et si énigmatique que l’on peut supposer qu’il soit un sorcier sans le savoir. On se demande aussi pourquoi, bizarrement, Graves s’y intéresse ? Quand on pose la question à David Heyman sur un possible lien (et sens secret pour le film) entre la naissance de Tom Elvis Jedusor (alias Voldemort, qui est né en 1926) et ce personnage, le producteur répond par un suspicieux « Je ne sais pas ?! »

Enfin nous vous annoncions le 3 Août dernier, que la Warner Bros confirmait au magazine Variety la date de sortie de Les Animaux Fantastiques II avec un synopsis (pour rappel : « Ce film prendra davantage place dans une époque de plus en plus sombre pour la communauté magique, dans laquelle Newt [Scamander] et les autres héros devront choisir envers qui ils sont loyaux ») qui laissait dans le flou le plus total… et bien les révélations suivantes sur ce second opus ne vont pas plus nous aider, bien au contraire ^^ :
– David Yates :  « Je vais prendre les choses sous un nouvel angle de direction. Il y aura de nouveaux personnages (ND’UHP : On sait déjà qu’un Albus Dumbledore plus jeune, sera présent) et peut-être un scénario totalement différent. « 
– Eddie Redmayne : « J’aimerai voir Newt arpenter la nature, le voir concrètement dans la jungle ! » Ces propos de l’acteur laisse d’autant plus dans le vague lorsque l’on sait – à l’instar de feu Alan Rickman et de son personnage de Severus Rogue à l’époque – qu’il connaît certains des secrets les mieux gardés de J.K. Rowling à propos de l’avenir de Newt : « Elle arrive et s’exclame : ‘Eddie, je ne devrais pas vous le dire, mais…’ – et elle vous livre pleins de détails sur le personnage. […] Ce qu’elle fait, me rend tellement heureux ! » Et si il y a bien un sort que J.K. Rowling a maîtrisé dans la vie réelle, c’est précisément celui d’invoquer l’enthousiasme !

Et beh, en voilà des révélations ! Qu’en pensez-vous ?

Merci EW !